UA-64206590-2 UA-101278801-1

21/03/2007

15 ans après, les locataires s'éveillent...

L'écoute de la radio romande aux petites heures matinales réserve parfois de bonnes surprises. Ce matin, M. Carlo Sommaruga, représentant des locataires, annonçait qu'il était enfin prêt à négocier avec les propriétaires d'une juste répartition des investissements pour économiser l'énergie dans les bâtiments. Plus de 15 ans après que ce problème soit apparu, quelle bonne nouvelle et quelle efficacité! Le droit du bail et le programme énergie 2000 sont tous les deux entrés en vigueur en 1990, mais sans aucune logique de concertation. En effet, le droit du bail ne permet au propriétaire de répercuter sur les loyers que 50 à 70% des travaux qu'il fait dans son immeuble. Cette simple règle condamne, par exemple, toute installation de panneaux solaires pour le préchauffage de l'eau en vertu d'un calcul simple : le propriétaire met de sa poche 30 à 50% de l'investissement sans retour et le locataire voit sa facture d'eau chaude baisser sans avoir déboursé un seul centime. Cet exemple est valable pour les isolations comme pour les améliorations de chaufferie. Dès 1993, les associations de propriétaires sont intervenues auprès des deux conseillers fédéraux concernés de l'époque, soit MM. Couchepin et Leuenberger. Dans une belle unanimité, ils ont répondu qu'il était impossible de changer les dispositions légales. Depuis lors, les associations de locataires ont toujours refusé d'entrer en matière sur cette question, même si leurs secrétaires généraux étaient membres du parti des Verts! Que de temps perdu! Heureusement que le réchauffement climatique est à la mode, il sera peut-être enfin temps de discuter de choses concrètes et utiles aux économies d'énergie, au-delà des grandes déclarations.

17:17 Publié dans Immobilier | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

On peut trouver une logique et estimer que les locataires doivent participer à un éventuel investissements pour économiser l'énergie dans un bâtiment. Est-ce que les propriétaires sont prêts à partager la plus value que cela apporte au bâtiment avec le locataire en cas de vente?
Heureusement que le réchauffement climatique est passé par là, le locataire va discuter de choses concrètes et utiles aux économies d'énergie, au-delà des grandes déclarations de Madame Amstein.

Écrit par : cali | 26/03/2007

Comme si les propriétaires avaient "besoin" encore plus de gagner de l'argent en répercutant ces transformations sur le dos des locataires. Mme Amstein vous ne parlez pas des milliards encaisés en trop par ces mêmes propriétaires, on pourrait puiser là pour ces investissements dont vous parlez ! A Bon entendeur !

Écrit par : une locataire | 27/03/2007

Chaque "négociation" avec mon propriétaire se termine à l'Autorité de conciliation. Même si je finis toujours par l'emporter (4 fois sur 4 en 7 ans), c'est usant ! S'agissant d'économie d'énergie, et étant donné que mon appartement est ancien, il n'est pas possible de règler le chauffage dans toutes les pièces. Résultat : Un appartement surchauffé en hiver. J'ai contacté mon propriétaire en demandant d'installer une vanne de règlage sur les radiateurs concernés. Réponse du propriétaire : S'il fait trop chaud, ouvrez les fenêtres ! Quel brillant sens écologique. C'est vrai que tant que le chauffage est facturé en tant que Frais accessoires, aucun intérêt pour les propriétaires d'investir. Alors, Mme Amstein, ne venez pas dire que ce sont les propriétaires qui ont une fibre écologique aigüe et que l'ASLOCA est le "méchant" dans l'histoire. Sans l'ASLOCA, je me serais fait tondre encore plus comme beaucoup de locataires qui ont souvent peur des représailles et de l'arrogance de beaucoup (pas tous c'est vrai) de propriétaires et de gérances. Heureusement que dans 1 année je quitte cet appartement pour devenir un petit proprétaire qui pourra investir dans un système de chauffage écologique...et rester membre de l'ASLOCA.

Écrit par : Alain | 28/03/2007

je peut vous prouvée que les petits patron profite bien du systéme
arréte de dire qui crée des emplois ses faut il ne font que des emploi précaire j'en suis la preuve et je suis prét a vous le montré de plus je suis andicapé et je peut vous dire mon parcoure a condition que vous les convoquée devant les média la je vous les démolit avec preuve j'ai 55 ans et assez de preuve surtout pour les primes

Écrit par : maubon | 25/04/2007

amis

Écrit par : Wadi | 10/09/2007

Les commentaires sont fermés.