UA-64206590-2 UA-101278801-1

02/05/2007

Adieu les petits boulots pour les jeunes

Votre fille a 16 ans. Elle aimerait arrondir ses fins de mois et cherche un petit boulot le dimanche. Si la modification de l’ordonnance sur le travail, actuellement en consultation, passe, elle n’aura plus besoin de chercher. Ce sera impossible.

En effet, parmi les modifications proposées, il est prévu d’interdire le travail le soir et le dimanche, pour les moins de 18 ans. Fini le travail le dimanche dans les tea-room, les boulangeries, les kiosques et petites épiceries. Finie la possibilité pour les jeunes de faire des expériences dans le monde du travail, de se prendre en charge. Ceux qui ont payé leur "boguet" à coup de petits boulots apprécieront ce projet de modification à sa juste valeur. De même, les parents souhaitant responsabiliser leurs jeunes, comme ceux qui n’ont pas les moyens de leur payer le dernier lecteur MP3 ou le dernier jeans à la mode.

La loi ne laisserait plus le choix aux parents de responsabiliser leurs enfants selon les valeurs qui leur sont propres. C'est oublier que certains jeunes ont besoin de cet argent pour payer une partie de leurs études. C’est oublier encore que les employeurs apprécient beaucoup dans les CV de voir les expériences acquises dans ces fameux "petits boulots" qui sont formateurs.

14:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Adieu la santé des jeunes!
Votre fille à 16 ans. Elle est apprentie dans les technologies de l'alimentation. Elle se plaint de problème de digestion, de problèmes cardiaques. N'a plus le temps de voir ses amies et amis. Echoue à l'école professionnelle. Normal, elle doit désormais travailler la nuit, même si elle n'y apprend rien de nouveau par rapport à son travail dirune. Avec la nouvelle ordonnance dont parle Mme Amstein, cela sera possible. Et c'est intolérable: une étude du CHUV a montré que les apprenties et apprentis sont en moins bonne santé que leurs camarades du même âge qui suivent une formation entièrement scolaire. Et leur santé risque de se dégrader encore. Bonjour l'augmentation des coûts de la santé.
En revanche projet dont parle Mme Amstein permet les "petits boulots" 6 jours sur 7. Mais cela ne suffit visiblement pas à certains patrons, qui ne rêvent que de main d'oeuvre jeune et non qualifiée. Ils ne pensent pas à rendre service aux jeunes, mais surtout à leurs profits et à déréguler la protection des salariés par tous les moyens et par petits morceaux...
Et si Mme Amstein souhaite que les jeunes aux études puissent les financer, qu'elle s'engage en faveur des bourses d'étude!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 04/05/2007

Les commentaires sont fermés.