UA-64206590-2 UA-101278801-1

27/06/2007

L'USS regarde dans le rétro !

L'Union syndicale suisse (USS) campe sur des solutions du passé pour préparer un avenir qui ne ressemble pas au passé. Elle vient de présenter une série de mesures pour intégrer les seniors dans le marché du travail.

Le même jour, le Crédit suisse publiait une étude sur la démographie qui confirmait que le départ des nouveaux retraités ne serait bientôt plus compensé par l'arrivée de jeunes employés. Le marché du travail allait avoir besoin des seniors et même les courtiser. L'USS tombait ainsi à faux.

Les enjeux se situent à un autre niveau que celui de donner des droits à la formation continue, à un bilan de carrière à 45 ans, à une rente complète même en cas de travail à temps partiel à partir de 55 ans. Le financement des caisses sociales n'est possible que dans un équilibre des générations: Même si on ne veut pas l'entendre, le vieillissement de la population va poser un problème fondamental de financement. On ne pourra pas demander à la génération des 30-50 ans de payer à elle seule les charges sociales de l'ensemble de la population, alors qu'elle assume déjà les charges de la famille.

Les pistes de solution se situent plutôt vers une réflexion où les plus de 62 ans pourraient travailler à temps partiel et toucher des rentes partielles, mais en travaillant au-delà de 65 ans. Un taux de prélèvement pour le deuxième pilier semblable, quelque soit l'âge, rendrait également les choses plus simples. Evidemment, il y a des secteurs pour lesquels un prolongement de la durée du travail n'est pas concevable vu la pénibilité du travail. Les conventions collectives doivent régler ces cas. Quant à la formation continue, chacun est responsable et doit y veiller tout au long de sa carrière professionnelle. Un droit à la formation continue, s'il n'y a aucune motivation de l'intéressé, ne servira à rien. Avant tout, il faut une prise de conscience que la société change, qu'il y a lieu de s'adapter et bien sûr de se former. L'USS, avec ses revendications dépassées, n'aide pas à cette prise de conscience !

09:58 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Il faut donc, évoluer, se former, mais sans formation continue.... !? Voilà un langage clair !

Écrit par : Dominique Roulet | 28/06/2007

Travailler plus longtemps! D'accord, mais...
Première chose à faire: Ne pas virer les "moins jeunes". La plupart des pré-retraités que je connais n'ont pas demandé à partir, on leur a "proposé" de manière péremptoire. Et pour ceux qui n'ont pas la "chance" d'être en pré-retraite, si il se présentent au "chômage" on leur dira: - Plus aucune chance de retrouver un travail à votre âge!

Avez-vous du travail pour moi?

Écrit par : L'anar de droite | 22/07/2007

Depuis 3 ans, habitant à 20 kms de Lausanne, mon mari cherche du travail comme ingénieur informaticien. Chaque réponse est négative. Toutes les réponses de Lausanne, consistent à dire: "vous êtes trop vieux". Et oui, il a 50 ans. Mais que pensent les managers des sociétés? C'est d'abord à eux qu'il faudrait s'adresser et leur faire comprendre l'intérêt à avoir des personnes qui ne désirent pas seulement travailler, mais mettre leurs connaissances au service des plus jeunes. Pour cela, il faudrait un gouvernement plus dynamique et commencer à pester à Berne pour que les charges sociales soient plus équitables entre jeunes et séniors.

Écrit par : diogène | 22/08/2007

J'ai plus de 50 ans aussi et suis géologue. Personne ne va m'engager en Suisse et les contrats en Afrique ne sont pas courants. A l'époque, je voulais créer un club de quinquas pour éventuellement servir d'agence d'emplois intérimaires, apporter des compétences temporairement utiles et ...se soutenir mutuellement (boire des coups et faire de grandes fêtes en disant à la maison qu'on va à un séminaire d'optimisation de notre rapport à l'autre. Ou qqch du genre.) Je pense que ce dernier point ne va beaucoup vous plaire, mais pour le reste ?

Écrit par : Géo | 22/08/2007

M. L'anar de droite (enfin, soi-disant de droite...), vous devriez essayer de récupérer le FA.Forel, puisque vous êtes sous-marinier à la retraite...

Écrit par : Géo | 22/08/2007

Les commentaires sont fermés.