UA-64206590-2 UA-101278801-1

26/07/2007

Les valeurs

Respect et responsabilité individuelle sont-elles encore des valeurs aujourd’hui? Compréhension pour les marginaux et interdiction pour les autres sont-elles les lignes d’action de notre société? Une succession de petits événements me laisse avec ces questions ce matin.

Premier épisode, évacuation des squats à Genève.

La presse s’intéresse à la méthode de la police, au mode de vie des squatters, à la manière de prendre des décisions du Conseil d’Etat. A aucun moment, un journaliste n’a évoqué le fait que les occupants du squat habitaient là, depuis parfois plus de 20 ans, sans payer un franc de loyer. Défendre ce mode de vie me paraît une injure à tous ceux qui, mois après mois, s’acquittent de leur loyer consciencieusement. Comment le représentant de l’ASLOCA peut-il se permettre de défendre cette manière d’habiter, alors que les membres de son association paient non seulement leur loyer, mais une cotisation pour être défendus ? Je n’évoquerai même pas le respect du droit de la propriété, qui ne fait même plus partie des sujets que l’on ose évoquer, alors qu’il est un des fondements de notre société.

Deuxième épisode, les interdictions en tout genre.

L’Office fédéral de la santé propose 34 mesures pour lutter contre l’alcoolisme. Son site n’en contient aucune trace, mais la presse nous laisse entendre que l’interdiction et le prélèvement de taxes sont la colonne vertébrale de ces mesures.

 

De l’autre côté, la libéralisation de la consommation du cannabis est prônée par les mêmes personnes qui veulent interdire la fumée.

Deux poids, deux mesures ? La prochaine étape est déjà annoncée avec la lutte contre l’obésité, dans le cadre de laquelle certains pensent déjà à faire une liste d’interdictions.

Le « politiquement correct » a décidément un drôle de visage !

19:54 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bravo madame Amstein, j'adhère complètement à votre façon de penser sur les squats et le canabis.
Dommage que tous nos dirigeants ne soient pas en accord avec vous !!!!!
Mes meilleures et grandes salutations.
Simone Hardy Donneloye

Écrit par : Hardy | 28/07/2007

Les commentaires sont fermés.