UA-64206590-2 UA-101278801-1

13/11/2007

Les frais de garde des enfants, une charge sociale ?

C’est en tout cas de cette manière que le fisc vaudois les traite. Je trouve cette terminologie choquante. Au-delà de ce mouvement d’humeur sur la terminologie, l’essentiel reste le montant déductible et là il faut avouer que le canton de Vaud ne fait pas partie des champions. 1300.- en tout et pour tout, alors que Fribourg admet 4000.-, Bâle 5'500.-, Zürich 3’000.- par exemple. Malgré la mise en place de la fondation de l’accueil de jour de l’enfance, financée par les entreprises, les communes et le canton, les frais de garde pour les parents sont bien plus élevés.
 
Le Tribunal fédéral n’a jamais admis que ces frais sont des frais d’acquisition du revenu. Et pourtant, comment faire lorsque l’on travaille à deux ?  L’addition des deux revenus est pénalisée par la progressivité de l’impôt, une déduction des frais de garde casserait ce mouvement !

Le canton doit réfléchir à améliorer sa fiscalité de la famille et veiller que ce point fasse l’objet d’une attention particulière. A la suite de la motion Daïna qui demandait la déduction des frais de garde, M. le Conseiller d’Etat en charge des finances, a promis une révision pour 2009. On s’en réjouit et on espère que cette promesse deviendra réalité, y compris pour les parents qui doivent faire garder leurs enfants.

09:01 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

finalement les vaudois ont le fisc qu'ils méritent. Non seulement ils ont refusés l'autonomisation du SAN et en plus ils ont élus 2 adorateurs des impôts et des taxes. Il faut choisir, on ne peut pas défendre l'état providence et en même temps espérer de payer moins d'impôts. C'est devenu une manie à Genève apparemment Vaud commence à s'y mettre aussi.

D.J

Écrit par : D.J | 13/11/2007

totalement d'accord avec les commentaires de D.J..La gauche et les verts veulent nous faire croire que grace à eux, le peuple vivera mieux mais c'est juste l'inverse qui se produit .

Écrit par : Raphy | 17/11/2007

Déduire des frais de garde quand deux parents travaillent, ça laisse tout de même des revenus intéressants in fine.
Vous connaissez la situation du père divorcé qui verse une pension pour son fils et qui ne peut plus la déduire parce que celui-ci a dépassé 18 ans, qu'il va bien sûr continuer à la payer pendant encore quelques années parce que le garçon fait de bonne études, et qu'en plus de ça son revenu imposable va augmenter d'un montant égal à l'ex-déduction et qu'il sera par voie de conséquence plus taxé ?
On ne pourrait alors pas déplorer l'existence d'une sorte d'impôt inique sur le financement des études de ses enfants?

Écrit par : Rabbit | 28/11/2007

Et à propos, Rabbit, comment vont les études du fils ?

Écrit par : Géo | 29/11/2007

Je ne sais pas d'où il tient ça, mais il est vraiment brillant.
Plus que 4 ans à rafistoler des ficelles pour joindre les deux bouts, donc.

Écrit par : Rabbit | 30/11/2007

Les commentaires sont fermés.