UA-64206590-2 UA-101278801-1

09/01/2008

Les crèches les plus coûteuses du monde

L'OCDE place les crèches helvétiques en tête du classement des plus coûteuses du monde. Les raisons en sont multiples, à commencer par une longue liste de normes techniques à respecter dans les locaux. (Peu importe d'ailleurs que l'enfant n'ait pas les mêmes facilités techniques chez lui). Le taux d'encadrement contribue aussi largement à ces coûts élevés.
 

Cet encadrement est défini dans le canton de Vaud dans les directives en matière d'autorisations des structures préscolaires, parascolaires et familiales. Selon cette directive, l'encadrement doit être constitué à un tiers de détenteur de CFC et aux deux tiers de diplômé de l'école supérieure. Un postulat remet en question, à juste titre, cette répartition. Elle dévalorise le CFC et, à n'en pas douter, donne un signal négatif sur la valeur de cette nouvelle formation duale dont les premiers détenteurs arriveront sur le marché du travail en 2009.  Je crois à la formation duale et bien évidemment à la qualité de cette dernière. Il y aurait certainement là de quoi abaisser les coûts et bien évidemment créer plus de places avec les moyens à disposition, sans que la qualité de l'encadrement soit véritablement péjorée!

11:41 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Ben tiens ... abaisser les coûts des employés ... déjà que c'est dans le domaine de la petite enfance qu'on trouve les salaires les plus bas !

Écrit par : Dji | 09/01/2008

Je propose de ne plus faire d'enfants du tout ! Ou mieux,de faire des enfants par rapport à sa capacité financière !!! Je peux comprendre qu'on veuille un enfant, mais en faire 3 ou 4 alors que les 2 conjoints travaillent... il y a un problème !

Écrit par : Genevois frontalier | 09/01/2008

Bonjour Madame la directrice de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie,

Outre la remarque de Dji à laquelle je souscris totalement, je me permets 3 remarques :

1) La Suisse est (selon l'OCDE aussi) l'un des pays qui consacre la plus petite proportion de son PIB au "Service d'accueil des enfants" : 0,2 % contre 0,6 % pour l'Autriche, 1,3 % pour la France et 2,3 % pour le Danemark. Cela se ressent bien évidemment sur le taux d'activité des femmes.

2) La formation par CFC dont vous parlez, donc celle d'assistant-e socio-éducatif/-ve, est un apprentissage généraliste non spécifique à la petite enfance. Les personnes ayant suivi cette formation pouvant également être active en EMS et dans le domaine social en général. Il est donc important d’avoir un encadrement de personnes spécifiquement formées pour la petite enfance.

3) Dans le magazine « Patron » (en 2006 je crois), organe du Centre patronal vaudois, les professionnel-le-s qui défendent la proportion 1/3 pour 2/3 ont été traitées de « papesses de la couche-culotte ». Cette exquise formule montre bien tout le respect que les milieux patronaux portent aux personnes actives dans cette profession et m’inquiète sur le sens profond de vos propos lorsque vous affirmez « Je crois à la formation duale ».

Avec mes respectueuses salutations.

Écrit par : Alain Hubler | 09/01/2008

Mais ne faudra-t-il pas arrêter le Tout-Social le jour où il n'y aura plus que des bénéficiaires ? Alors, autant chercher l'équilibre tant qu'il y a encore de corvéables.

Écrit par : Rabbit | 09/01/2008

Dites-le haut et fort, Madame Amstein: vous n'aimez pas les enfants. Au moins ce sera clair pour tout le monde, et on saura quoi voter la prochaine fois.

Écrit par : calvarese | 10/01/2008

Ah, si tous ceux qui réduisent leur choix à de telles équivoques pouvaient s'abstenir de voter.....

Écrit par : Rabbit | 11/01/2008

Je vois que M. Rabbit est un grand démocrate !

Écrit par : Alain Hubler | 13/01/2008

De moins en moins, Monsieur le Ministre.
Pourtant faut faire avec, malgré la pagaille que le grand marché électoral suscite. En 1911, Charles Maurras a écrit des pages définitives à propos de ce navire dirigé par des officers aux ordres des matelots qui ne sont pas d'accord sur le port où accoster. Mais vous savez comme moi que Maurras a aussi un côté nauséabond.
Donc, retournons cultiver notre jardin aux lys immaculés...

Écrit par : Rabbit | 14/01/2008

Les commentaires sont fermés.