UA-64206590-2 UA-101278801-1

09/04/2008

Et si les camions ne voulaient plus du Gothard?

Sarkozy veut supprimer les douaniers aux frontières de la Suisse pour faire quelques économies! Les technocrates de Bruxelles veulent eux, au contraire, renforcer les contrôles de marchandises aux mêmes frontières!  Aujourd’hui déjà, un jour de semaine ordinaire, il faut beaucoup de patience pour permettre à un chauffeur poids lourds de procéder aux formalités douanières. Et demain? 

Suites aux attentats de 2001, l’Union européenne a décidé de modifier son code des douanes. Il prévoit qu'à partir de 2009, pour raison de sécurité, chaque marchandise qui entre ou quitte le territoire de l’UE devra être préalablement annoncée et soumise à une analyse de risque.  

Jusque là rien à redire! Seul petit problème, la Suisse est une enclave au sein de l’Union européenne. Même si elle participe largement au trafic de transit au sein même de cette Union, ces règles s'appliqueraient complètement. Ainsi un camion serait contrôlé deux fois en moins de douze heures, à l’entrée et à la sortie de nos frontières. Même avec une annonce préalable, chaque camion serait  contraint à un arrêt en douane, entraînant les embouteillages en kilomètres que l'on peut imaginer! 

L’administration fédérale s'est mise à négocier d’arrache-pied avec ses homologues européens pour mettre en évidence que la Suisse n’est pas un pays tiers tout à fait comme les autres. Notre pays doit s’intégrer dans cet espace sécurisé ; c’est indispensable pour notre économie et c’est un avantage certain pour notre grand voisin. 

Si ces négociations n'aboutissaient pas,  les transporteurs risquent bien de juger plus rentable de passer par le Mont-Blanc, le Fréjus ou le Brenner plutôt que de perdre d'interminables heures aux postes de frontières suisses.  Dans cette affaire on pourrait alors se poser cette question absurde pourquoi terminer les voies d’accès au tunnel de base du Gothard?

 

 

Commentaires

Ne pouvez vous pas faire pression sur Moritz Leuenberger, pour qu'il fasse passer une loi obligeant les camions à faire du ferroutage ?

Ainsi, il y aura plus de taxes de l'extérieur, au nom de la diminution du CO2 et les postes de travail de CFF-CARGO seront maintenus.

Qu'en dites-vous ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/04/2008

Votre proposition aurait un intérêt si les services de CFFcargo étaient à la hauteur des attentes des usagers. Malheureusement, bon nombre d'entreprises qui ont fait le passage de la route au rail ont fait le chemin inverse devant le manque de réponses à leurs besoins et l'absence de souplesse du service de ferroutage. Après cela ne nous étonnons pas de la situation de cette entreprise!

Écrit par : amstein claudine | 09/04/2008

Votre vision est pour le moins partiale. Les tonnages transportés par CFF Cargo sont en constante augmentation, (mais les recettes ne suivent pas) et la qualité sur l'axe de transit nord-sud n'est pas mauvaise. Le ferroutage n'est évidemment pas valable pour de courtes distances en interne, mais je ne vois pas quel entreprise a récemment tenté l'aventure du ferroutage dans ce cadre. D'autre part, d'autres entreprises (BLS Cargo) sont actives sur le transit et ferroutage (sauf erreur 30% de part de marché). Il est un peu facile d'accuser CFF Cargo dans ce cadre. Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage...

Écrit par : Daniel Pasche | 10/04/2008

Si je me rappelle bien, le peuple SOUVERAIN avait bien voté sur des NLFA ?
Pourquoi le peuple SOUVERAIN vote et les dirigeants ( dictateurs ) politiques ne s'exécutent pas devant la VOLONTE du peuple SOUVERAIN ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 10/04/2008

Monsieur Dumitrescu,

NLFA ? Mais il n'y a pas que dans ce cas là où les dirigeants font ce qu'ils veulent! La privatisation de l'énergie électrique est un autre exemple!

Le slogan que j'utilise régulièrement:

" Allez voter!... Ensuite fermez-là! Ils font le reste. "

n'a pas d'autre but que de rappeler ce que vous avez dit plus haut!
Mais, n'imaginez pas que l'UDC, si elle devaient devenir majoritaire partout, changerait quoi que ce soit à cette parodie de démocratie !

Écrit par : Père Siffleur | 11/04/2008

si élire nos dirigeants voulait enfin dire qu'ils sont nos employés et qu'en cas de faute grave, il pourrait y avoir licenciement avec effet immédiat, Pascal Couchepin, Moritz leuenberger et Micheline Calmy-Rey n'occuperait plus le poste de conseiller fédéral depuis très longtemps.
seulement voilà...une fois élus, ils ont l'immunité pendant 4 ans.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 11/04/2008

"seulement voilà...une fois élus, ils ont l'immunité pendant 4 ans."

Elisabeth Kop auraient-elle eu oublié ou perdu sa fiche d'immunité?

D.J

Écrit par : D.J | 11/04/2008

@ Père Siffleur...on peut toujours rêver, n'est-ce pas ? ce n'est pas encore ? interdit !

I have a dream !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 12/04/2008

Et si les camions ne voulaient plus du Gothard?
Je signe de suite si ça pouvait ce faire.

Écrit par : cali | 16/04/2008

Le destin de l'UE ? pardi, mais le même que celui de l'URSS !!! L'implosion !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/04/2008

et bien c'est très bien enfin un peu moins de ces pachydermes de la route. Le train ne sera que bénéficiaire. Les petits pourront enfin de nouveau circuler en sécurité. Le nombre de camions impliqué dans les accidents graves n'est jamais relevé. C'est donc une bonne nouvelle et tant pis pour vous Madame La Libérale.

Écrit par : Sollberger | 22/04/2008

Vous auriez pu aller jusqu'au bout de la réflexion. Et tant pis alors pour les milliards engouffrés dans le Gothard, qui ne seront pas investis dans les autres lignes de transports publics et tant pis pour le climat si les camions font des kilomètres supplémentaires!

Écrit par : amstein | 23/04/2008

Les commentaires sont fermés.