UA-64206590-2 UA-101278801-1

04/09/2008

Electricité : soyons clair !

Le prix de l'électricité monte? Tout le monde y va de son commentaire, de sa justification. C'est la faute à la libéralisation du marché de l'électricité ! Voilà l'affirmation péremptoire du président du parti socialiste tenue à la première heure sur notre radio romande. Quel étonnant raccourci !

La libéralisation n'a pas été acceptée par le peuple. Et nous vivrons le 1er janvier 2009 une ouverture du marché pour les consommateurs de plus de 100MWh par année seulement. Ce n'est donc pas pour Monsieur et Madame tout le monde. Ces "éligibles" pourront changer de fournisseur en s'annonçant d'ici au 31 octobre. Ils subiront alors les variations des prix en fonction de l'offre et de la demande. Ils resteront toutefois attachés à leur distributeur local pour l'alimentation et devront même lui payer un "timbre" pour l'utilisation du réseau.

Pour les entreprises qui ne feraient pas ce choix ou qui consomment moins de 100MWh et pour tous les autres "péquins", - soit pratiquement tous les consommateurs - le prix de l'électricité sera désormais surveillé par la Commission de l'électricité. Il sera alors basé sur les coûts de production et les contrats d'achat à long terme. On est bien loin d'une libéralisation, mais bel et bien dans une re-réglementation.

Quant au prix, il faudra bien un jour être très clair avec les consommateurs. On ne peut pas dans le même temps s'offusquer de la hausse des prix de l'électricité et plaider pour le recours aux énergies renouvelables. L'électricité produite par ces dernières coûte en effet beaucoup plus cher. Et ce choix a un prix que les consommateurs doivent aussi connaître !