UA-64206590-2 UA-101278801-1

04/07/2010

A monde réel, monde réel et demi

La semaine dernière, la présidente du parti socialiste, a réagi dans 24heures, à un de mes articles publié dans le même journal, consacré à la bonne situation de notre canton et aux actions à réaliser pour qu’il reste sur le bon chemin. Fidèle à son habitude, cette dernière accuse le patronat vaudois en général et moi en particulier (même si je ne représente pas le patronat, mais les entreprises soit celles qui fournissent des emplois), de vivre dans « un monde étrange », loin du monde réel.  

En substance ma camarade de Grand Conseil me reproche de me réjouir de la bonne situation financière  du canton, de demander que l'on ne dépense pas à tout va si ce n'est pour des investissements destinés aux infrastructures et de m'opposer à de nouveaux prélèvements sur les salaires pour étendre un filet social déjà dense.

 

Cette réaction me donne l'occasion de rappeler quelques faits. La bonne situation financière de l’État n’est de loin pas le fruit d’une « politique conservatrice en matière d’investissement » et des « efforts consentis par la fonction publique », comme semble le penser le PS par la voix de sa présidente. Les comptes 2009 montrent que les charges de l'État ont cru de 4%, alors que l'inflation était pratiquement nulle. Ils peuvent boucler avec un résultat de près d'un milliard, parce que les recettes fiscales ont augmenté sans cesse.  Dans une étude de 2008,  la CVCI a constaté que ces dernières avaient cru de plus de 88% entre 1997 et 2007. Les chiffres actuels tendent même à montrer que, loin de stagner, cette progression continue et beaucoup plus vite que le nombre de contribuables. Par conséquent, le déficit de l’État a pu être résorbé grâce aux contribuables qui ont largement passé à la caisse. Il est donc temps d'arrêter de ponctionner trop lourdement ceux qui bossent, notamment en créant un nouvel impôt sur le travail comme le veut le PS. Manifestement, les entreprises ont fait beaucoup plus que ce parti pour les travailleurs en permettant que le pouvoir d'achat des Suisses augmentent de 2,6% en 2009, du jamais vu depuis 10 ans! C'est aussi cela le monde réel!

 

15:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14)