UA-64206590-2 UA-101278801-1

26/07/2011

Baisser les impôts sur les entreprises pour soutenir l'emploi

 

Quel retournement de situation! Il y a trois mois, le gouvernement vaudois peignait le diable sur la muraille pour l'avenir des finances publiques cantonales. La péréquation fédérale coûtera 155,3 millions de francs cette année, puis 381 en 2012, prévenait le président du Conseil d'Etat, Pascal Broulis. Pire, le montant à verser au pot commun devait dépasser le demi-milliard en 2015-16. Il fallait donc provisionner urgemment. Ce qui fut fait à hauteur de 346,4 millions, grevant les comptes 2010.

Le hic, c'est que cet alarmisme était totalement erroné. Le quotidien 24 heures levait le lièvre jeudi dernier: la péréquation coûtera bien 155,3 millions cette année, mais seulement 28 millions en 2012, treize fois moins qu'attendu. Et ce montant devrait rester du même ordre au cours des années suivante.

 

On passera ici sur le pataquès dont s'est rendu responsable l'administration ainsi que sur les innombrables questions que soulèvent des erreurs aussi monumentales. Il y a une excellente nouvelle derrière toutes ces bévues: les finances du canton sont encore meilleures que ce qui apparaît année après année. En 2010, sans les réserves constituées pour la péréquation future, le canton aurait affiché un excédent de près de 650 millions de francs. Du jamais vu au cours des  six dernières années de comptes dans les chiffres noirs.

La leçon? Il n'y a plus d'excuses pour temporiser en matière fiscale. Vaud, l'un des cantons où les taxateurs ont la main la plus lourde, a toutes les cartes en mains pour diminuer le fardeau qui pèse sur les entreprises. Une récente étude publiée fin juin par la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie (CVCI) révélait que les revenus de l'impôt sur les bénéfices des entreprises ont doublé en six ans. Ces recettes contribuent désormais pour 11,5% au total des rentrées fiscales, contre 6,5% il y a six ans. Malgré une grave récession mondiale. Il y a indiscutablement de la marge pour desserrer le corset.

 

Ce faisant, Vaud anticiperait face aux futures exigences de Bruxelles, qui ne veut plus que certains cantons – dont le nôtre - accordent des régimes préférentiels aux filiales de sociétés étrangères. Neuchâtel s'est récemment montré précurseur. Le Jura s'apprête à lui emboîter le pas. Genève y travaille... Il en va de notre compétitivité fiscale. Et tabler sur un enlisement ad aeternam des bilatérales n'est pas une solution. Que l'on pense à la question du secret bancaire, partiellement abandonné en quelques semaines alors que le Conseil fédéral le qualifiait insatiablement de "non négociable".

Le canton de Vaud peut s'offrir une baisse des impôts, sans aucun sacrifice. Cerise sur le gâteau, il donnerait du même coup un formidable ballon d'oxygène à tous les exportateurs et au tourisme, étranglés par la hausse du franc. Car les premiers signaux de fléchissement des entrées de commandes sont désormais bien palpables. Ne nous leurrons pas, la crise de la dette – européenne, mais aussi peut-être américaine – est probablement appelée à durer des années. Le franc risque de rester fort longtemps. Dans un tel contexte, abaisser les impôts sur les bénéfices des entreprises revient à soutenir l'emploi. Tout le monde en sortira gagnant!

Commentaires

Excellente nouvelle pour le Canton, en effet !

Mais attention, vos amis d'economiesuisse prévoient un fort ralentissement de l'activité économique pour bientôt.

Et surtout, si je ne doute pas qu'il a pu exister un lien entre impôts et emplois par le passé, c'est loin d'être sûr qu'il existe encore aujourd'hui. A moins, bien entendu, si ce lien concerne uniquement la concurrence intercantonale. Dans ce cas, il serait mieux d'harmoniser les taux, quitte à ce que les cantons renonce à leur souveraineté en la matière. Se tirer dans les pattes parmi, pour un si petit pays, est-ce bien raisonnable ?

Écrit par : Fufus | 27/07/2011

Il n'y a pas que les entreprises qui mérites une baisse d'impôts. Pensé un peu à la classe moyenne qui rack et fait tenir tout le système au détrimant d'un moment de bonheur à passé chez eux au lieu de subvenir à ces exagérations administrative

Écrit par : Micou | 28/07/2011

Je partage entièrement votre constat: Vaud fait partie des cantons qui taxent le plus la classe moyenne. Une récente brochure de la CVCI démontre d'ailleurs parfaitement cet état de fait. Une diminution de la fiscalité des contribuables physiques est souhaitable et pourrait faire l'objet d'un autre débat.

Pour en savoir plus sur la fiscalité dans le canton de Vaud:
http://www.cvci.ch/fileadmin/CVCI/Politique/Actions/BrochureFiscale/brochure_fiscale_2011.pdf

Écrit par : Claudine Amstein | 28/07/2011

Cette décision de baisser les impôts pourrait pousser les entrepreneur à investir à nouveau à Vaud. Espérons que les autorités compétentes maintiennent cette initiative jusqu'au bout pour que le canton connaisse un développement rapide et durable.

Écrit par : expressmut | 28/09/2011

Merci pour cet article, cela voudrait dire qu'on ne tarderait pas à voir baisser le nombre de chômeurs dans cette partie du pays.

Écrit par : cigarette électronique | 10/10/2011

il n'y a bien qu'en Suisse qu'on entend des choses sensées comme celles-ci. En France, on ne compte que sur les augmentations d'impôts.

Écrit par : formation theatre paris | 17/10/2011

Franchement bravo la Suisse pour mettre en place des mesures aidant les entreprises à ce développer, c'est ce qu'on appelle un cercle virtueux :)

Écrit par : Acheter de l'or | 23/10/2011

Ma cousine m'a fait parvenir votre site sur gmail. Ça fait des jours que je cherche ce type d'information !!

Écrit par : demenageur | 27/10/2011

En effet, c'est une très bonne solution. Moi qui habite en France je pense qu'on pourrait supprimer toutes les aides aux entreprises et en échange baisser l'impôt sur les sociétés. C'est le genre de réforme apprécié par la population car cela ne génère pas de pertes en terme de revenu fiscal.

Écrit par : placement or | 02/11/2011

Taxer trop les entreprises en période de crise est clairement une hérésie,car elles sont la base de notre économie, si les entreprises ne sont plus en bonnes santé, plus d'emploi, plus de pouvoir d'achat, et le cercle vicieux ne cesse de se resserer sur lui meme.

Écrit par : lili2911 | 17/12/2011

Il ne faut tout de même pas éxagerer car on sait que tout le monde traverse une crise en ce moment donc il faut ménager autant que possible les opérateurs économiques sinon ils vont désister

Écrit par : Carine | 06/01/2012

Effectivement la baisse d'impôts est une solution. Mais il ne faut pas oublier que les opérateurs économiques ont aussi besoin de certitudes sur le long terme pour investir. La baisse d'impôts n'est qu'un seul élément d'une politique.

Écrit par : cuisine | 21/01/2012

C'est l'info que je recherchais ! avec mon frère nous nous posions justement cette question. Merci pour votre article qui a le mérite d'être explicite.

Écrit par : cuisine marmiton | 22/01/2012

Je viens de trouver votre site par ma soeur et j'aime votre manière rédiger. Il y a t-il un flux RSS pour lire la suite de vos articles ?

Écrit par : achat plancha | 05/05/2012

Congratulation for the great article.Those Who come to read your article Will find lots of helpful interesting and informative tips.

Écrit par : how to become a pilot | 08/05/2012

Avant toute chose merci pour ces explications, à la fois éclairantes et franches. Sans être médisant, 1 ou 2 passages auraient pu comprendre[expliciter plus de formes, plus particulièrement pour le 1er sujet.

Écrit par : plancha en inox | 10/05/2012

There is obviously a lot to know about this.I think you made some good points in Features also.Thanks keep it up guys...

Écrit par : reverse address lookup | 24/05/2012

Ce site est très intéressant, j'ai un signet elle et reviendrai plus tard. Merci pour tout

Écrit par : odwiedz strone | 12/07/2012

merci pour toutes ces info!

Écrit par : mutuelle pour chien | 16/07/2012

Pour commencer félicitations pour cette présentation, en même temps éclairantes et posées. Toutefois, quelques détails auraient pu comporter davantage de développements, notamment dans la fin du billet. Simplement une manière de dire que je suis empressé de lire le prochain billet .

Écrit par : jeu de foot | 14/08/2012

merci bcp !

Écrit par : liz | 22/08/2012

Cet article m'a éclairé sur ce sujet. Je ne connaissais que très peu cette façon d'appréhender ce problème, j'ai la sensation que je vais améliorer mon ouverture d'esprit. J'ai adoré!

Écrit par : jeux de fille | 03/09/2012

Je ne suis vraiment pas sur que cela soit une bonne solution pour sortir de la crise.

Écrit par : transfert de k7 | 19/11/2012

Je suis d'accord avec le dernier commentaire. Est-ce que franchement ça va aider à sortir de la crise et à créer de la croissance... J'en doute !

Écrit par : pixypia | 20/11/2012

Il faudrait simplement que chacun trouve sa place dans la société et que la question de l'emploi trouve enfin des réponses.

Écrit par : vin bouteille | 28/02/2013

Tes billets sont vraiment sympas, ça fait combien de temps que tu blogues ? J'ai bien envie de m'y mettre !


[boutique vin->http://www.vin-boutique.fr/]

[boutique vin->http://www.intothewine.fr/]

Écrit par : boutique vin | 24/04/2013

Les commentaires sont fermés.