UA-64206590-2 UA-101278801-1

02/08/2011

L'initiative anti-immigration de l'UDC est nuisible

Et si l'on parlait des effets positifs de la main-d'œuvre étrangère en Suisse? A l'heure où l'UDC entend stopper "l'immigration massive" en lançant une énième initiative populaire, il est urgent de rappeler que les étrangers sont des contributeurs nets pour toutes les assurances sociales en Suisse. Il ne s'agit pas là de propagande, les immigrés paient davantage qu'ils ne touchent, que ce soit pour l'AVS, le chômage, les allocations pour perte de gain (APG) ou même l'assurance-invalidité (AI). L'AI? Oui, même pour l'AI, les Européens sont proportionnellement moins nombreux à en bénéficier que les Suisses, selon les données de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

 

Mieux: l'afflux de cotisants supplémentaires qu'a connu la Suisse au cours des cinq dernières années (environ 300'000 personnes) n'a pas que dopé la croissance et amorti la récession en 2009: il a donné un puissant coup de fouet aux finances de l'AVS. Berne craignait qu'elles virent au rouge dès 2015, cet horizon est désormais reporté à 2020-25. Et permet d'élaborer en toute sérénité un plan d'assainissement plutôt que d'agir le couteau sous la gorge.

 

Le "retour à l'économie planifiée" – la formule est de la NZZ - voulu par l'UDC en exigeant des contingents de travailleurs est tout simplement nuisible. Il priverait entreprises et administrations publiques d'un accès facilité à la main-d'œuvre dont elles ont besoin, qu'on songe à la santé ou à l'hôtellerie-restauration. Pire encore, il remettrait aussi en cause l'ensemble des bilatérales, dont le bilan est plus que profitable à l'ensemble du pays.

 

La Suisse a certes des défis à relever, en particulier dans les transports et le logement. Attaquons-nous activement et positivement à ces problèmes. Loin d'être une solution, une politique migratoire restrictive ne nous garantirait qu'un gigantesque autogoal!

Commentaires

Tiens, c'est bizarre, à l'heure où l'on nous annonce une récession, on veut encore plus d'étrangers?

Mais vous marchez vraiment sur la tête!

Écrit par : Divico | 02/08/2011

le culte de la craoisance à tout prix mène aux pires aberrations: Ce pays est saturé de fric, est saturé d'habitants, a une densité démographique absolument malsaine. Nous ne pouvons pas continuer comme ça. Il est temps de revoir les accords de Schengen. D'autres pays européens pensent exactement la même chose

Écrit par : J.C. Simonin | 02/08/2011

Vous avez gardé des intérêts à la CIVd c'est pas possible autrement! Tenir de tels propos alors que le propre d'un dirigeant c'est justement de savoir anticiper, planifier sur du long terme!
Et bétonner quoi encore, pour les affaires des agents immobiliers et autres spéculateurs dans le cours terme, assez cours car en effet, nous sommes déjà en
phase de prérecession en raison de la force du franc et de l'effondrement de l'Europe et des States.
Ou alors vous avez une arrière pensée intéressée.....faire flamber le marché immobilier pour qu'il s'écroule dans les deux ans à venir et faire de bonnes, voire très bonnes affaires à ce moment-là!

Arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Nous sommes à l'aube d'une secousse mémorable en raison de la chute de l'UE. Les ressortissants de ces
pays de même que les frontaliers pourront rester chez eux! Nous aurons alors à nouveau des appartements disponibles et à prix raisonnables, du travail uniquement pour les ressortissants de ce pays avant de nous occuper de l'Europe dont la majorité votante l'a refusé en 1992.......Aujourd'hui on peut dire merci à qui ? Merci M. Blocher!

Écrit par : Corélande | 02/08/2011

Grâce à l'UDC, la Suisse pourrait devenir le premier pays au monde à envisager son avenir, son développement et sa prospérité future autrement qu'en termes ineptes de fuite en avant démographique.

D'où naît cette spirale démentielle qui consiste à importer de la main d'oeuvre pour payer les retraites, en attendant de réimporter de la main d'oeuvre pour payer les retraites de ceux qui étaient venus pour payer les retraites. Et ainsi de suite.

Écrit par : Scipion | 02/08/2011

En quoi est-ce nuisible de sauvegarder sa population d'une mixité et un multiculturalisme non désirés ?

Comme le disait si bien le comique français (juif) : "nous serons tous chocolat".

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 03/08/2011

Mme Amstein, pour une fois, nous sommes d'accord. La libre circulation est une des raisons de la bonne santé de notre marché du travail, même s'il faut rester vigilant, en particulier en renforçant les mesures d'accompagnement là où c'est nécessaire (p. ex. en ce qui concerne les sous-traitants en chaîne, les branches sans salaires minimaux obligatoires et les "faux indépendants"). J'espère cependant que vous et votre parti tirerez rapidement les conclusions politiques qui s'imposent et cesserez toute alliance avec un parti qui nuit à ce point aux intérêts de l'économie.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 03/08/2011

"J'espère cependant que vous et votre parti tirerez rapidement les conclusions politiques qui s'imposent et cesserez toute alliance avec un parti qui nuit à ce point aux intérêts de l'économie."

Et bien nous Monsieur JCS, nous ferons en sorte, à la toute prochaine élection fédérale, que les partis qui nuisent aux intérêts de la Suisse et de sa population locative et active, soient nettement minorisés, voire évincés!

Le cataclysme économique et financier nettement prévisible, dans le court terme maintenant, résultants de la mondialisation et des mauvais gestionnaires en charge ces vingt dernières années, feront le reste!

Écrit par : Corélande | 03/08/2011

PS et PLR, meme combat pour detruire le pays. Bravo.
Bienheureux ceux qui se feront la malle. (ya encore quelques pays "normaux" ou il fait bon vivre sans politiciens qui se tirent des balles dans le pied).
Mais... tout ce paye un jour. Et j'espère très très cher.

Écrit par : petard | 03/08/2011

GE canton a le taux de chômage le plus haut de la CH,
depuis des décades.

Voir plus loin, pourrait faire la différence.

Depuis les années 1990, c'est par l'absence de volonté que nos politiques et responsables de nos institutions ont géré stratégies de développement, futur de la cité, ou la simple application de règlements prévus,

tout en s'évertuant à cacher le chmilblick sous le tapis, le temps d'un mandat.

Parler des effets positifs de l'immigration de la main-d'oeuvre étrangère,

à des suisses ayant élevé leurs enfants sans trouver de crèche, sans trouver d'appart assez grand, moins grand ou moins cher, sans trouver d'emploi selon leurs compétences, après avoir été licenciés à tour de bras pour se voir remplacer par de jeunes nouveaux frontaliers inexpérimentés, continuant malgré tout mais en n'ayant droit qu'à des emplois temporaires à sous-salaire, sans être ré-ambaûchés parce que "gel d'embaûche" ou crise éco ou etc, se voyant faire partie d'une nouvelle classe, celle des "working poor", ne sachant pas comment finir sa fin de vie professionnelle jusqu'à la retraite ni à quel niveau celle-ci sera après des décades de vie professionnelle sans reproche, allant d'agence temporaire en humiliation de sélection, où de jeunes nouveaux frontaliers décrètent que leur profil ne correspond pas parce que "trop qualifié" ou trop autre chose bien que répondant aux critères,
se reconvertissant d'eux-mêmes en employé polyvalent sous-payé, au salaire de base de tout nouveau venu sans qualification, devant se contenter d'un job de remplacement par ex d'une frontalière partie en congé maternité pendant 6 mois, constatant la qualité du travail effectué par cette frontalière, par ailleurs formée par son patron pour le job (stages de 3 mois avec plein salaire), si basse que .. ...

- le marché de l'emploi, le licenciement & non emploi de suisses séniors n'est qu'un aspect
- les services sociaux, juridiques
- le logement, les problèmes de transports
en étant d'autres

Quel est donc votre but ici, Claudie Amstein?
Je n'ose vous demander votre vision du futur...

En tous cas,
Vous n'avez montré ici aucun effet positif de l'immigration étranger, chère Madame.

Écrit par : et ensuite? | 03/08/2011

Le réel, c'est que les plus de 40% d'étrangers résidents ou vivant à Gve
sont ingérables.

Un simple point de vue sociologue vous indiquerait que toute culture, peuplade ou autre communauté ne peut absorber, digérer, accueillir une population étrangère qu'à hauteur de 10%.

Que vous ne voyez pas les problèmes créés par l'aflut en masse d'émigrants dans toute la Suisse romande et particulièrement sur GE,
à un taux record depuis 2000-2002,
problèmes sociaux-économiques devenus insupportables sur tous les niveaux, dans tous les domaines

est tout simplement une injure aux genevois suisses.

Ignorer la réalité de ces problèmes
est tout simplement irresponsable.

De grâce, ne travaillez pas dans les RH.

Écrit par : et ensuite? | 03/08/2011

Bon billet Claudine, L'économie absorbe sainement la main d'oeuvre étrangère et le personnel qualifié dans le tertiaire. Mais cela n'empêche pas la pénuries de personnels qualifiés. L'initiative UDC est effectivement à côté de la plaque.

Parler d'invasion est franchement exagéré. Le taux d'étrangers en Suisse navigue depuis plus de 20 ans entre 19 et 21%. Cela prouve une certaine stabilité et une maîtrise de l'immigration en Suisse.

Écrit par : D.J | 03/08/2011

@Disc-Jockey

1. vos stats d'étrangers en Suisse sont fanfaronnes et plus que ça.
Par ailleurs, la CH n'a publié aucun chiffre sur la population étrangère de Gve depuis 2000

2. être un français heureux de sa plénitude de salarié suisse est une chose et tout le monde est content pour D.J.

Mais être un nouveau suisse et se faire l'apôtre ministre de l'économie suisse en disant:

"L'économie absorbe sainement la main d'oeuvre étrangère et le personnel qualifié dans le tertiaire",

est une gifle que vous faites à un sacré bon nombre de suisses virés pour de simples besoins budgétaires de cadres frontaliers, ex-expates & autres.

pour ne dire que ça.
La colère m'envahit.

Écrit par : et ensuite? | 03/08/2011

Encore une fois, l'UDC ne sait pas de quoi elle parle. Encore une initiative creuse, juste pour faire parler...

Écrit par : Géo | 04/08/2011

Qu'on soit d'accord ou non avec l'UDC il est bon de savoir ce que disent les Canadiens au sujet d'habitants venus d'autres pays cherchant à s'installer chez eux,de un t'oublie ton passé et tes habitudes n'ayant pas cours chez nous et surtout ne cherche jamais à vanter ton pays d'origine sinon tu peut repartir,la dernière phrase semble relever d'une certaine logique n'est-il pas vrai?!quand aux nombreux suisses exilés dans les années 80 ils étaient enrôlés d'office à l'Armée on ne peut comparer le tourisme avec la mentalité du pays,choisir l'exil qu'on le veuille ou non demande un temps d'adaptation certe mais pas uniquement pour profiter des avantages qui étaient l' apanage bien Suisse,la bonté du Suisse n'était pas une légende mais il ne faut pas qu'elle se transforme en stupidité non plus!les anciens avaient pour habitudes de dire,espérons que les plus jeunes ouvrirons les yeux et cesseront de croire à ce qui nous fut imposé par les fameux commandements ce qui fit rire bien des gens venus d'ailleurs croyant qu'en Suisse ils avaient un Dieu différent !là y'aurait de quoi méditer de longues heures sauf le respect que je vous dois il va de soi!
bien à vous et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 04/08/2011

Il est tout à fait fort possible que l'intiative UDC est malsaine mais reste à savoir si la politique actuelle n'est pas ENCORE PLUS malsaine?

A force de n'avoir "rien voulu" faire, le PRD, PDC et les socialistes, s'étonnent maintenant de se retrouver dans un environnement tendu.

Quel monde l'on veut vraiment?
Chacun y a sa propre vision du monde et notre pays étant démocratique, c'est par la volonté populaire que la poire est coupée en deux. Que chacun respectent la décision majoritaire.

Écrit par : DdD | 04/08/2011

On peut sans rougir affirmer la France a son Grenelle de l'environnement ,la Suisse Romande a le sien celui du social qui débuta dès 55,s'accentuant dès 64,c'est à se demander si en Suisse-Allemande les gens vivent mieux ,on ne les voit pas,on ne les entend pas excepté quelques barons donnant de la voix peut-être aussi pour stimuler le courage des suisses qui isolés ont tout autant besoin se sentir encore vivants pour survivre dans un monde qui comme en suisse doit voir refleurir des magasins Caritas au service d'un peuple qui s'oublie complètement ou qui oublie qu'en vieillissant le passé lui sera redonné au centuple qu'il le désire ou non!et qui n'aura comme les ainés d'aujourd'hui plus que les yeux pour pleurer et sans hommes ayant connu les privations et qui savaient agir plutot que parler

Écrit par : lovsmeralda | 04/08/2011

" est une gifle que vous faites à un sacré bon nombre de suisses virés pour de simples besoins budgétaires de cadres frontaliers, ex-expates & autres.

pour ne dire que ça.
La colère m'envahit. "

Arrêtez vos salades sur les licenciements. la Suisse connaît le casi plein emplois. La main d'oeuvre étrangère comble le manque de personnel qualifié ou celui des jobs pénibles que les suisses ne font pas. Comme dans le bâtiment ou dans le personnel soignants des hôpitaux.

D.J

Écrit par : D.J | 05/08/2011

@Disc Jockey,

Vous êtes un français heureux de votre situation en Suisse et cela ce voit.
Cependant vous ne pouvez pas faire semblant de connaître les raisons des colères de suisses, ni faire comme si vous en faisiez partie.

Sachez donc pour le moins
respecter les réactions de suisses dans la situation que nous vivons,

ou faire l'effort de vous abstenir, le cas échéant.

Votre ton agressif et votre méconnaissance de la situation que vous précisez ci-dessus sont plus que des outrages envers les suisses du coin.

Que les suisses aient toujours fait preuve d'humilité face à votre agression,
ne doit pas vous faire croire que nous ne sommes que des imbéciles.

Écrit par : grandmère | 07/08/2011

je précise - il s'agit de courtoisie et non de simple humilité - les français ayant l'habitude de confondre l'humilité avec imbécilisme,

dans l'exercice de l'un de leurs sports favoris comme le bluff ou l'arnaque, au fisc comme envers leurs employeurs suisses, etc.

Écrit par : grandmère | 07/08/2011

@lov esmeralda & cie

- dommage que vous, comme tant d'autres ici,

n'ayez aucune conscience des suisses allemands et de ce qu'est la suisse allemande.. ce qui est quand même 75% du pays,

n'ayez non seulement aucune conscience du mépris que vous affichez en ce faisant,
à l'égard de la majorité de notre pays

mais que vous soyez persuadée d'avoir raison
d'afficher une telle notion,
un tel mépris!

Écrit par : grandmère | 07/08/2011

@grandmère,erreur je n'affiche aucun mépris et je ne généralise pas,mais avec le recul et analysant le comportement des humains ce que je fais depuis la fin de la guerre et d'autant plus avec l'avènement d'internet ,lorsqu'on téléphone pour obtenir de l'aide en Suisse-Allemande ou habitent de nombreux Romands,la simplicité est de mise ,les personnes demandées rient d'autant ,l'atmosphère est légère tandis qu'ici demandez des renseignements à votre assurance maladie,c'est tout juste si vous aurez un souffle humain pour donner un renseignement,de l'autre coté de la Sarine les gens se montrent plus abordables voilà le sens de mon commentaire mais je peux comme ceux de ma génération qui rejoignent les rangs de plus jeunes affirmer ,les belles illusions sont derrière et nier la réalité fait partie de la mentalité française ,la mentalité Suisse du moins celle qui nous vit vieillir est beaucoup plus réaliste heureusement sinon nous ne serions plus là pour l'écrire
Et chose frappante c'est d'entendre ces jeunes estropiant le français et riant de notre Welch handicapé et pour donner suite à vos dernières lignes si on ne peut supporter les Suisses-Allemands comment allez vous supporter plus d'étrangers là aussi vous vous marchez dessus,ordre et discipline furent notre éducation et tant mieux personne ne l'a jamais regretté ,mais peut-être parcequ'aussi nous vivions vie militaire et civile deux en un,peut-être est-ce la les fondements de mon ressenti face à la situation du monde dans lequel nous vivons,vous articulez le chiffre de 75 pour cent c'est bien ce chiffre a lui seul est révélateur d'un pays qui croit encore a son patrimoine et fier de le conserver aussi,personnellement je vois la Suisse-Allemande protectrice de notre patrimoine et moralement cela fait chaud au coeur,et n'étant pas raciste le moins du monde je termine par
Shalom a vous et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 08/08/2011

Mais pourquoi les étrangers viennent-ils en Suisse? That is the question! Mais par ce que'il y a tout a gagner! Ils veulent se remplir les poches et c'est leur droit mais ceux qui veuleent ce remplir les poches, se faure soigner à nos frais, non.
La gauche n'a plus d'élécteurs en Suisse, ils les importes,sacré a. Marra!
Au niveau salaires, je pense que les socialos siuvent directement les banquiers! Veillons au grain.

Écrit par : lucide | 08/08/2011

Vu son style et son orthographe, Lucide doit sans doute être un étranger lui-même. Le dernier arrivé ferme la porte ! il sait de quoi il parle...

Écrit par : Géo | 08/08/2011

Les partis de gauche aboient, mais L'UDC passe!

Écrit par : Léo | 09/08/2011

Dans la situation actuelle, je pense que c'est une bonne solution que de limiter l'immigration et le nombre de frontalier. La Suisse est entrain de perdre ses repaires et ses valeurs dans les zones frontalières. Laissons l'Europe dans sa M...ne nous laissons surtout pas envahir... Nous nous devons de fixer des limites puis de les négocier par la suite.

Écrit par : Jeff | 10/08/2011

Bonjour,

je suis également surpris qu'en temps de récession, on nous parle d'encore ouvrire les frontières. Je conçois le besoin d'immigration à la fin de la seconde guerre mais maintenant, désolé, à part créer des chomeur supplémentaire, je ne vois pas le sense de tout cela.

Maintenant je vais parler de la chose qui fait vraiment mal: en 2005, mon ancienne entreprise s'est fait racheter par une entreprise étrangères. Tous les cadres en place (dont moi-même) ce sont fait pousser à la sortie, moi-même ayant été quasi-mobé, pour être remplacé par des cadres étrangers copains-copains. Les expatriés ne sont pas des bisounours, soyez en conscient.

Je voudrais également rappelé que dans les années 80, lorsqu'il manquait de main d'oeuvre qualifié en informatique, des entreprises prenaient des ouvrier de l'entreprise qui étaient formés. Ce fut le cas de mon père qui passa de mécano à informaticien. Jamais ces compétences n'ont été remises en question.

Le besoin de main-d'oeuvre étrangères est une grosse arnaque, on ferait mieux de former des gens sur place et faire des bébés. Comment la suisse s'en est-elle sortie avant les années 90 ? On est subitement devenu des abrutis ces 30 dernières années ? Quelqu'un qui n'a qu'un CFC est un être limité qui ne peut obtenir un job plus qualifié ? Cela s'appelle l'ascenseur social et on se plaint qu'il n'existe plus.

Le problème est que cela demanderait aux entreprises d'investir sur leur main-d'oeuvre ce qui est budgétairement difficile à justifier en interne. Il est plus facile de dépenser des fortunes en annonce, chasseur de tête, faire des dizaine d'interview. C'est le résultat de notre époque : la facilité et le résultat à court terme.

Écrit par : belisair | 12/08/2011

A voir l'Espagne aujourd'hui qui bénéficie "d'une exception UE" pour ne plus laisser entrer "les Roumains"......
Quand on vous dit qu'un bon politique c'est celui qui sait anticiper......
L'UDC est donc le seul parti qui comprend mieux...! Juste, avant tout le monde!

Écrit par : Corélande | 12/08/2011

@Corélande
Drôle de raisonnement, anticiper quoi ? A l'exception des zones frontalières, il n'y a pas de problèmes réel.
L'UDC depuis sa version populiste, tire sur tout ce qui est étranger, et électoralement ils n'ont rien d'autre. Pour critiquer, les autres partis et insinuer que seul l'UDC peut sauver la Suisse (!!), ils sont très fort. Mais pour le reste, notamment l'économie, c'est le désert. Ou plutôt, ils n'osent pas trop parler de leur penchant pour une économie ultra libérale dont on voit les effets à chaque crise.
Quant à la critique des élites venant de l'UDC, probablement parce que les universitaires vont dans les autres partis ou les mots "penser", "responsabilité" et "réfléchir" ont un sens.

Écrit par : J-Ch Binggeli | 12/08/2011

"...anticiper quoi ? A l'exception des zones frontalières, il n'y a pas de problèmes réel."

Ben, les problèmes réels, justement... Vous connaissez certainement le proverbe "Gouverner, c'est prévoir"...

"L'UDC depuis sa version populiste, tire sur tout ce qui est étranger, et électoralement ils n'ont rien d'autre."

Vous oubliez un peu vite le maintien hors de l'Union - qu'ils disent - européenne. Et aussi les mesures favorisant la bonne marche des entreprises, c'est-à-dire la création d'emplois, plutôt que l'assistance aux chômeurs !

"Quant à la critique des élites venant de l'UDC, probablement parce que les universitaires vont dans les autres partis ou les mots "penser", "responsabilité" et "réfléchir" ont un sens."

Ca a pu être vrai, mais depuis ou trois sondages, l'UDC est en tête dans toutes les catégories du panel, sexe, religion, âge et niveau de formation donc.

Écrit par : Scipion | 12/08/2011

Si on ne veut pas anticiper, les problèmes arriveront, pas de soucis.
Dans l'intervalle on peut se renseigner auprès des Tessinois.....tiens ils sont encore Suisses!?!?

Et pour les Européens-suisso-débilos on a aujourd'hui l'information, certes très peu relayée, que l'espagne avait reçu un droit exeptionnel de bruxelles pour refuser l'entrée des roumains sur son territoire dès lors qu'ils voulaient travailler en péninsule ibérique. Because; trop de chomâge dans cette "catégorie européenne" (+30%) et le taux élevé du chomâge en espagne, soit plus de 20%. Ainsi qu'un arrêt quasi total dans la construction.

Peut être que vous êtes sourd et aveugle M. Bingelli et que vous ne comprenez et ne voyez pas ce qui se passe partout dans le monde, voire même sur les marchés financiers.
Si ça c'est pas du manque d'anticipation de la part des dirigeants, nous ne parlons pas la même langue.
Ou alors vous parlez à la mode obamania: "L'europe a des problèmes avec sa dette, cela effleure les côtes américaines, et les japonais avec leur tsunami ont déstabilisé l'approvisionnement des states ce qui pèse maintenant sur l'économie américaine".......Le prix nobel de la paix a le droit de se foutre de ses concitoyens avec un aplomb et une arrogance.....j'ai pas le mot!

Certainement qu'il y a un vilain virus qui contamine toutes ces "têtes pensantes" qui créé des courants d'air.....à vous vider les esprits!

Écrit par : Corélande | 12/08/2011

"vilain virus qui contamine toutes ces "têtes pensantes" qui créé des courants d'air.....à vous vider les esprits!
ça me semble bien vrai.....ma ptite dame!

Écrit par : UrsuleDesChamps | 13/08/2011

Je confirme, l'UDC n'anticipe pas.
Son créneau a toujours été les étrangers indépendamment de l'état de l'économie. L'immigration est un thème électorale.
L'UDC est anti-europeens par principe, que l'UE fonctionne ou pas. Pour lui il est question de neutralité, d'indépendance, etc...
Si dans 10ans, l'UE va au mieux, dire que l'UDC s'est trompé n'a aucun sens aussi, puisque elle n'en veut pas de l'Europe, il est nul question d'économie.

En économie, son créneau est l'économie ultra libérale, et comme un élève bien appliqué, répète les théorie bien dépassées que je résume en caricaturant par : pas d'impôt pour les entreprises et pas d'Etat. Ce sont les riches qui vont augmenter le niveau du pays.

L'UDC n'est pas capable de s'adapter à de nouvelles situations, le nucléaire en est un exemple. L'indépendance énergétique du pays devrait clairement pousser l'UDC a opter pour une fin du nuclaire. Il s'agit pas d'être anti-nuclaire, mais de tout faire pour s'en passer.

@Corélande
Si vous parlez de la dette en Suisse, ce sont les radicaux qui en sont occupé. L'udc, c'est l'armée. Les UDC sont prêt à casser l'économie pour le nouveau dogme de la droite populiste, qu'est la dette, c'est certain.
Si la crise de la dette est importante, la crise 2008, dans sa nature, était beaucoup plus grave. Depuis longtemps les pays ont laissé le pouvoir à la finance. On vote démocratiquement notre avenir, mais notre avenir est bien plus dans les main de la finance qui a prouvé son peu de sens de responsabilité. Qu'en pense l'élite UDC ? Probablement rien, de peur de froisser leur électorat.

Écrit par : J-Ch Binggeli | 13/08/2011

Il faut une imigration chrétienne, Juive, point final. Mais surtout de la formation de qualité pour des jeunes et des moins jeunes qui devront travailler plus longtemps.Arrêtez le multiculturalisme qui est un cancer pour tous les pays.

Un jour, l'Europe comme la Suisse sernt coupées en deux comme au Soudan et ailleurs....Virez l'islam.

Écrit par : NOËL Pierre | 15/08/2011

Trouvez -vous normal qu'on licencie des Suisses de 50 ans soit disant pour récession et que derrière on rééngage des frontaliers , certainement moins chers et plus jeunes...car les vieux cûtent trop chers en LPP ...cà devrait être interdit de procéder de cette manière...les patrons n'auraient t'ils pas d'autres solutions avant de licencier..

Écrit par : Chouchounette | 21/09/2011

Le plus drole dans tout ca, c'est que certains professionels ne cessent de faire la leçon comme quoi les gens doivent être qualifié, que pour trouver un emploi en Suisse il faut avoir diplome. Ce qui est bien mais les suisses, une fois qu'ils ont leur qualifications et qu'ils pouvent demander un salaire en conséquence, Ces mêmes "certains" professionels engange des frontalier parce que vous êtes devenu trop chers...

D'un autre côté, il ne faut pas se leurrer, quand pour le même prix qu'un SUisse vous pouvez employer 5 personnes en Inde et qu'aujourd'hui le prix est plus important que la qualité, il ne faut pas s'étonner...

Alors ca me fait toujours rire quand les gens se plaignent que la Suisse est trop cher... En premier lieu, parce que comme je dit toujours, ca ne sert à rien de faire baisser les prix si de l'autre côté vos salaires baisses aussi. Honnetement, je préfère payer un billet d'avion à 550.- avec un salaire de 5500, qu'un billet à 120.- avec un salaire à 1200€...

Écrit par : DdD | 22/09/2011

Les commentaires sont fermés.