05/02/2014

Initiative UDC: le divorce appauvrit les ex-conjoints

L'initiative UDC "contre l'immigration de masse" implique la dénonciation de l'accord sur la libre-circulation des personnes entre la Suisse et l'Union européenne (UE). Ce traité est en effet incompatible avec le rétablissement des contingents de travailleurs étrangers qu'exigent les initiants. Ces derniers ont beau s'en défendre en affirmant que Bruxelles avalera la couleuvre, il s'agit bel et bien d'une demande de divorce avec nos partenaires. Et alors? Connaissez-vous beaucoup de séparations qui aient accru la richesse d'un des deux conjoints?

Les divorces sont coûteux. Ils appauvrissent chacun des partenaires. C'est une constante. L'Europe achète 60% des produits que nos entreprises exportent. Faire croire qu'elle acceptera sans aucune contrepartie d'adapter le contrat de mariage qui nous lie depuis bientôt quinze ans est un boniment. La libre circulation des personnes fait partie du fondement même de ses valeurs. L'adaptation unilatérale de nos relations (déjà taillées sur mesure pour notre pays) aurait un coût. Un coût qui reste certes à estimer, mais que nous devrons quoi qu'il en soit tous payer.

Pour les entreprises, un oui à l'initiative ouvrirait une période d'incertitude. Certains jeunes entrepreneurs pourraient avoir tout intérêt à installer leur société à l'étranger, où ils seront sûrs de pouvoir embaucher les spécialistes dont ils ont besoin, plutôt que de prendre le risque de devoir se soumettre à la bureaucratie suisse des contingents. Vous en avez tous fait l'expérience un jour ou l'autre, les bureaucraties sont rigides et font perdre du temps. L'initiative ne propose rien d'autres!

Les grandes sociétés, soumises à une concurrence mondiale, risquent de faire la même analyse. Qu'on comprenne bien mes propos: je suis persuadée qu'aucune entreprise ne quittera la Suisse en raison d'une éventuelle acceptation de l'initiative, mais je suis tout autant convaincue que chacune réfléchira à deux fois lorsqu'il s'agira d'y investir. Et cela d'autant plus lorsque ses instances dirigeantes sont basées à l'étranger.

Qu'y gagneraient les Suisses et Suissesses? L'assurance de décrocher un job lorsqu'ils sont en concurrence avec des candidats qui ne possèdent pas le passeport à croix blanche, comme le promet l'UDC? Les contes de fées ont la vertu d'endormir les enfants. La réalité est un brin différente des grandes promesses…

L'incertitude est mauvaise pour l'économie. Une entreprise qui doute embauche moins, et parfois pas du tout. Cela nous promet un chômage en hausse. Et donc inévitablement des dépenses sociales également en hausse. Des dépenses qu'il s'agira d'assurer avec moins de travailleurs actifs. A moins bien sûr de démanteler les acquis. Il y aura moins de travailleurs actifs qui devront aussi payer l'AVS d'une population qui voit son espérance de vie augmenter. Les initiants se gardent bien de mettre en avant ces perspectives. Elles sont pourtant évidentes si un oui sort des urnes dimanche.

Un divorce implique que chacun refasse sa vie de son côté. Les Suissesses et les Suisses ont tout intérêt à réfléchir aujourd'hui s'ils veulent vraiment prendre la voie du repli. Une voie qui n'apporte aucune solution aux problèmes de logement et d'infrastructures tout en ne faisant planer de grands risques sur notre prospérité.  Dimanche, votons NON à cette initiative.

Commentaires

Lorsque vous êtes marié à une femme acariâtre, dépensière, fainéante et qui vous trompe, le divorce est préférable ;)

Tout comme si vous êtes mariée à un homme qui vous bat, vous rabaisse et vous menace continuellement, envoyant ses maîtresses bouffer à la maison...

Oui, le divorce est préférable, plutôt seul(e) que mal accompagné(e).

Écrit par : La Nation d'abord | 06/02/2014

Etant tout comme vous libéral je ne partage malheureusement pas votre opinion sans cesse rabâchée sur votre blog et envoyée à tous les adhérents de la CVCI. Adhérents qui ne partagent pas tous votre avis positif sur l'UE.

Vous revenez sans cesse avec des arguments bateaux qu'on va y perdre.On a déjà tellement perdu en baissant notre pantalon face à cette Europe dictatoriale. Bruxelles et Strasbourg ne font que dicter leur prérogative, je dis assez ! certains pays de l'UE n'ont plus mot à dire. Ils ont perdus leur souveraineté.

On nous avait bassiné les mêmes arguments en 1992 (j'avais voté oui par méconnaissance, je remercie donc grandement les suisse-allemands aujourd'hui).

Cette initiative ne veut pas renvoyer les étranger, elle veut juste limiter leur venue par rapport au besoin, c'est normal non ? Dans une boite de nuit, quand c'est plein c'est plein non ?

ON VEUT JUSTE CONTRÔLER NOTRE IMMIGRATION COMME LE FONT DEJA LES USA, L'AUSTRALIE, LA GRANDE-BRETAGNE, !
Au surplus les dernières statistiques de la confédérations sur l'occupation des prisons sont édifiantes. 99.8% d'occupation par 75% d'étrangers.
Je vous mets le lien pour vous éclairer: http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/19/01/new/nip_detail.html?gnpID=2014-032

cela signifie que 25% de la population représente 75% dans les prisons.

Ceux qui veulent s'intégrer seront toujours les bienvenus.

Écrit par : Olivier | 06/02/2014

Madame Amstein,
Je suis vraiment soulagé et extrêmement rassuré de savoir que vous n'êtes pas conseillère conjugale ... car votre manque flagrant d'intuitivité et d'objectivité semblent être vos qualités premières.
Heureusement, vous ne faites que de la politique! Ouf les célibataires continueront d'être riches, en bonne santés et heureux !
Bonne chance pour dimanche :)

Écrit par : janroan | 06/02/2014

Le divorce du moment serait plutôt celui du peuple avec ses élus! On entend ce matin m. urs schwaller nous dire qu'il faut envisager, selon lui, l'invalidation de l'initiative ECOPOP! On enfonce le clou. Il y a déjà 40 parlementaires sous la houlette de yannick buttet (encore un PDC) qui planche sur les moyens de limiter les initiatives. Merci aux trois partis (PDC-PLR-PS) qui se sont alliés pour museler le peuple Suisse, mais ils n'auront pas le dernier mot!

Écrit par : Corélande | 07/02/2014

"mais ils n'auront pas le dernier mot!" Et non seulement ça, mais cela permet de montrer au grand jour leurs manoeuvres anti-démocratiques (en vue de se soumettre à l'Empire). Merci à Yannick Buttet et à Urs Schwaller de se révéler sous leur vraie nature...
On rememttait en cause le C de PDC, voilà-t-y pas que le D est aussi en question. On va l'appeler le Parti, comme on dit la Mafia...

Écrit par : Géo | 07/02/2014

C'est tout de même insoutenable de payer une cotisation à la CVCI et de devoir du coup subir la propagande de Madame Amstein par Email. Peut-on se désabonner de la newsletter CVCI? Cela spam ma boîte de réception.

Je ne savais pas que je payais une cotisation pour recevoir de la pub concernant un blog. 10 ans que je suis adhérent, mais là j'hallucine totalement.

J'ai voté oui, Madame Amstein, mon épouse à voté oui, mon beau-père entrepreneur a voté oui, j'ai convaincu mes parents de voter oui et je regrette que mon chien ne puisse voter oui, et encore oui, et toujours oui.
J'ai voté pour mes enfants. Pour que ce pays soit encore un peu le leur lorsqu'ils seront adultes.

Ce temps passé à nous abreuver de votre propagande fort inintéressante, Madame Amstein, vous pourriez le dédier aux micros PME, celles qui paient aussi des cotisations et qui ne se retrouvent en aucune manière dans votre raisonnement simpliste de rentière salariée.
Et encore, j'ai de la chance, je ne vous entends pas...

Si cette votation passe dimanche, j'ose espérer que vous prendrez la décision qui s'impose.

Écrit par : Newsletter CVCI spammée comme le pire mail provenant d'un site de boules | 07/02/2014

@ Newsletter CVCI spammée,

A vous lire on croirait que vous payez depuis 10 ans une cotisation à une organisation faîtière qui serait totalement opposé à toute vos convictions.

Je suis affilié à la fédération vaudoise des entrepreneur c'est pas pour autant que je les ai engueulé de recevoir des recommandations de leur part de voter oui pour la vignette à 100 frs alors que j'étais totalement contre.

D.J

Écrit par : D.J | 08/02/2014

@Newsletter CVCI spammée

Cher Monsieur,

Vous pouvez bien entendu vous désabonner à la newsletter de la CVCI. Et cela très facilement: il vous suffit de cliquer sur "me désinscrire" au bas de la newsletter.

Écrit par : claudine amstein | 10/02/2014

Les commentaires sont fermés.