11/02/2014

Immigration: les initiants doivent maintenant faire preuve de responsabilité

Le canton de Vaud affiche le plus fort refus de Suisse à l'initiative UDC "contre l'immigration de masse". Ce résultat sans appel, à plus de 61%, est une reconnaissance des avantages qu'apportent la dynamique du canton, son ouverture, son pôle d'innovation et de recherche de renommée internationale. La grande majorité des Vaudoises et des Vaudois ne s'y sont pas trompés. Je les en remercie.

Le peuple suisse a cependant tranché dans un sens différent. Il s'agit maintenant de nous appliquer à transposer la réintroduction des contingents dans nos lois tout en veillant à ce que cela soit compatible avec les traités qui nous lient à l'Union européenne. Cette dernière reste notre principal partenaire commercial, vers lequel nous écoulons 60% de nos exportations. Nous nous devons de trouver un nouveau terrain d'entente.

Les initiants doivent désormais faire preuve de responsabilité et appuyer le Conseil fédéral dans une démarche qui s'annonce aussi délicate que complexe. Ils nous ont assuré durant la campagne qu'il était possible d'introduire un contingentement de la main-d'œuvre étrangère sans asphyxier l'économie ni engendrer davantage de bureaucratie. Soit. On attend leurs propositions. Et surtout que ces propositions tiennent compte de la très forte minorité qui s'est exprimée contre l'initiative.

Les entreprises veilleront de leur côté à ce que le système soit le moins lourd possible. Il importe surtout d'aller vite dans les discussions, car l'incertitude est l'un des pires ennemis de l'économie.

Dans l'immédiat, les chefs d'entreprise peuvent toutefois rester confiants: la libre circulation des personnes reste en vigueur. L'embauche de frontaliers comme d'autres ressortissants de l'UE demeure possible sans autorisations préalables de l'administration. La réintroduction des contingents nécessitera une nouvelle loi, sur laquelle nous serons consultés. Et ce processus ne démarrera pas avant la fin de l'année. Le vote de dimanche n'implique aucun changement instantané et il n'y aura pas d'effets rétroactifs.

Les Vaudoises et les Vaudois sont manifestement satisfaits du dynamisme de leur région. Il s'agit de le préserver.

Commentaires

Vous vous gaussez du résultat Vaudois, mais ce n'est que parce qu'ils sont peureux. Vous leur avez mis le bâton de la peur sous le nez, comme les Genevois et autres Jurassiens d'ailleurs. Qu'ils ne viennent plus se plaindre de leurs problèmes de logements et circulation.

A regarder les résultats de la LAT il y a une année à peine, et bien la cohérence n'y est pas dans votre canton. Les seuls qui sont cohérents se sont les Votants de Suisse centrale qui eux savent vraiment décidés d'eux-mêmes, pour l'intérêt général avant le leur, sans plier sous le poids des pressions du patronat et des agents immobiliers.

Merci à notre double-majorité en matière d'initiative, nous n'aurons pas encore les centres urbains qui pourront tout décider et qu'à leurs avantages et intérêts.

Écrit par : Corélande | 11/02/2014

"Il s'agit maintenant de nous appliquer à transposer la réintroduction des contingents dans nos lois tout en veillant à ce que cela soit compatible avec les traités qui nous lient à l'Union européenne."

Non.

Selon l'article 121a de la Constitution fédérale, adopté ce week-end,

1 La Suisse gère de manière autonome l’immigration des étrangers.

2 Le nombre des autorisations délivrées pour le séjour des étrangers en Suisse est limité par des plafonds et des contingents annuels.

Et surtout l'article 4:

4 Aucun traité international contraire au présent article ne sera conclu.

Il n'y aura pas de votation sur la libre-circulation avec la Croatie. Cet accord est mort, il est au cimetière des dinosaures. Et comme on nous l'a promis - menacé plutôt - les traités qui nous lient à l'Union européenne tombent eux aussi.

Il n'y a donc pas à veiller à ce que la décision du peuple souverain soit compatible avec les traités qui nous lient à l'Union européenne - une préoccupation tellement centrale qu'elle illustre parfaitement l'à-plat-ventrisme d'une certaine caste - puisque ces traités n'existent pour ainsi dire plus à l'heure actuelle (clause guillotine et tout le tremblement, etc.)

Qu'aviez-vous donc compris quand tout le monde s'évertue à parler de "renégocier" depuis ce week-end?

De fait, la libre-circulation des personnes avec l'UE est terminée, et la Suisse ne fait probablement même plus partie de l'espace Schengen. Laissez le temps à la bureaucratie de réagir, vous verrez. Ce sera entériné d'ici quelque semaines le temps que les nerfs envoient le message au système nerveux central à Bruxelles, l'UE est un grand corps (malade).

Les bilatérales sont mortes. I et II, la totale.

Il y aura beaucoup à renégocier, en effet. Mais comme nos autorités n'auront de cesse de s'excuser pour cette décision du peuple, on peut s'attendre à ce qu'elles capitulent en rase campagne avec encore plus d'empressement que d'habitude.

Écrit par : Stéphane Montabert | 11/02/2014

"on peut s'attendre à ce qu'elles capitulent en rase campagne avec encore plus d'empressement que d'habitude."
Oui, très bien, et donc ? Quelle est la position de l'UDC sur la suite ? Faudrait-il penser que le PLR a raison de pousser Christoph Blocher ou un autre UDC à prendre la tête des négociations ?

Écrit par : Géo | 11/02/2014

@Géo: je ne suis pas dans les petits papiers de l'UDC, je pense que celle-ci aimerait pour commencer que les parlementaires nous pondent une loi d'application fidèle à l'esprit du texte pour une fois... Quand on voit les manipulations auxquelles pense Sommaruga (le barbu) à la RTS hier soir, je me dis que ce n'est pas gagné.

Quant à pousser Christoph Blocher ou un autre UDC à prendre la tête des négociations, l'UDC a ironisé sur le fait que s'ils voulaient des responsables UDC au CF il fallait commencer par les élire... Mais moi j'aimerais bien! Qu'un Maurer, Blocher ou Brunner aille négocier au nom de la Suisse à Bruxelles!

Ça nous changerait d'avoir un négociateur avec à coeur les intérêts du pays plutôt que la volonté de se faire bien voir!

Écrit par : Stéphane Montabert | 11/02/2014

Sommaruga fait du Sommaruga, que voudriez-vous qu'il fasse d'autre ? Ce qu'on espère, c'est que l'UDC a aussi des propositions claires pour la suite. Parce que cela m'étonnerait que des propositions intéressantes nous viennent du CF tout seul ou de gens comme Yves Rossier...

Écrit par : Géo | 11/02/2014

J'apprécie la clarté de votre texte : simple et concis.

Il y a hélas beaucoup de personnes qui veulent le beurre, l'argent du beurre et la crémière et l'on sait très bien que cela n'est pas possible.

A Corélande : personne n'a fait peur aux vaudois, ni aux genevois, ni à aucun autre canton romand d'ailleurs, simplement avant de mettre son bulletin dans l'enveloppe ou directement dans l'urne, nous avons réfléchi différemment de vous, c'est aussi simple que cela !

Écrit par : Lise | 11/02/2014

"personne n'a fait peur aux vaudois, ni aux genevois...." alors pourquoi vous plaigniez vous du manque de logements, des trains saturés, des autoroutes bouchonnées...vous ne pouvez pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière!

Seuls les Citoyens de la Suisse centrale sont des gens cohérents! Avez-vous déjà oublié la votation sur l'aménagement du territoire, ou alors comme toujours vous avez voté en voulant garder tous vos privilèges en les faisant payer par les Valaisans (J'ai voté oui à la LAT).
Et nos amis Tessinois, vous vous êtes souciée quelques instants de ce qu'ils vivent depuis au moins 5 ans, vous êtes vous renseignée!

Quand on regarde la votation 388 sur l'EEE, comme vous aviez voté à l'époque, vos frontaliers qui vous étouffent....ça devrait vous faire comprendre pourquoi ils débarquent en nombre chez vous et ce de quoi vous avez été protégé pas les Totos du centre qui ont voté un fameux déc. 1992.
Conclusion, votre majorité a donc voté que pour ses privilèges.

Écrit par : Corélande | 11/02/2014

Je suis d'accord avec la position de Levrat de ce matin.
"Il faut donner des surcontingents (Longchamp l'a demandé aussi pour GE)
aux cantons qui ont voté non!
Le Tessin sera soulagé d'une part et dans 2-3 ans se sentira nettement moins seul. :)))
Si vous écoutez bien les opposants vociférés, vous êtes tous des incompétents puisqu'il faut tellement ces étrangers pour prendre vos emplois.
Barde disait encore ce matin, "plus possible que des entreprises viennent s'installer en Suisse avec cette votation".
Merci bien cela est enfin stoppé, la fiscalité va y gagner et nos terrains restants vos rester verts.
Vaud, Genève vous pouvez toujours envisager un bétonnage maximum si Levrat est écouté, alors vous serez contents!

Écrit par : Corélande | 12/02/2014

"Barde disait encore ce matin, "plus possible que des entreprises viennent s'installer en Suisse avec cette votation".
C'était le but...
En tout cas, le mien, et je suis sûr de ne pas être le seul, cf Ecopop...

Écrit par : Géo | 12/02/2014

A Corélande : où avez-lu que je me plaignais ?

Non Madame, je ne me plains pas, je constate c'est tout !

Je ne vous ai jamais demandé comment et pour qui votiez-vous, vous avez une attitude fermée tout à coup ! De plus, votre vote du 9 février était connu d'avance, vous l'aviez mentionné dans le blog de François Meylan concernant M. Minder.

Oui Madame, je me renseigne aussi : vous n'êtes pas la seule à le faire !

Ceci dit, je vous souhaite une excellente journée.

Écrit par : Lise | 12/02/2014

@ Géo..... ;-)

Écrit par : Corélande | 12/02/2014

Corélande@ j'ai complété sur le blog de HL sur la TdG...

Écrit par : Géo | 12/02/2014

"Barde disait encore ce matin, "plus possible que des entreprises viennent s'installer en Suisse avec cette votation"."
Personnellement, j'ai voté pour cette initiative UDC exactement pour cette raison . Souvenez-vous de ce délire entre Vaud et Fribourg à propos d'Amgen : pour un peu, les citoyens auraient dû contribuer par leurs impôts à faire venir cette entreprise. Et après le secret bancaire, c’est la fiscalité des entreprises qui va être dans le collimateur de ceux qui nous entourent et sont beaucoup plus forts que nous.
Cette politique d'attirer les entreprises multinationales avec un pot de miel aussi grossier qu'une quasi suppression d'impôts d'un côté et de donner la parole pratiquement tous les jours à Amnesty International pour dénoncer ces entreprises, cela ne va pas. Il faut être adulte et choisir. Migros a subsidié un reportage de Arte sur Nestlé qui accusait cette multinationale d'un crime abominable : mettre de l'eau en bouteille !
Ras le bol de cette connerie des médias ! Tous leurs articles dénoncent la vilenie de l'abominable Glencore, de l'affreux X-strata, de l'exécrable Vale. Presque toutes les émissions de la Première de RTS consistent à les dénoncer, elles et leurs crimes horribles. Et l'autre partie des émissions de la dite chaîne consiste à nous faire vivre le quotidien des émigrés, les véritables héros modernes selon eux. Cette xénophilie totalement exacerbée a des conséquences et le OUI à l'initiative UDC en est une : le peuple voit de mieux en mieux que la plupart des journalistes ne sont que de vulgaires propagandistes chargés de faire passer la gauche dans les votations. Ils ont donc perdu absolument toute crédibilité et leurs seuls arguments pour s'opposer à l'initiative ont consisté à traiter les partisans de xénophobes et d'essayer de semer la peur du bâton de l'Empire...
Alors quoi de plus normal que ces gens souhaitent que l'Europe frappe fort pour leur donner raison ?

Écrit par : Géo | 12/02/2014

Je suis entièrement d'accord avec Géo (pourquoi utiliser un pseudonyme, quand on s'exprime, on donne son nom et on assume): nos journalistes ne font plus du journalisme, mais de la propagande.
Ce qu'on a de la peine à comprendre, c'est qu'en dépit de l'exemple de la France toute proche, nos braves Vaudois continuent à voter à gauche. Mais peut-être que notre droite manque de ''cadors''. Ne pourrait-on pas cloner de Gaulle?

Écrit par : Jean-Pierre Jenni | 13/02/2014

"(pourquoi utiliser un pseudonyme, quand on s'exprime, on donne son nom et on assume)"
1. Il y a 32 personnes portant le même nom que moi dans "Directories" dont une qui signe des lettres de lecteur dans 24 heures.
2. Il y a 4 Jean-Pierre Jenni, donc votre nom ou l'anonymat, c'est la même chose.
3. Je signe de mon pseudo depuis 2007. Je suis connu sous ce pseudo et pas autrement.
4. Votre commentaire sur l'orthographe sur ce blog même n'a pas été apprécié par beaucoup de monde et a été reproché à Pierre Jenni, qui a un blog sur la plateforme soeur TdG...

Écrit par : Géo | 13/02/2014

Les commentaires sont fermés.