UA-64206590-2 UA-101278801-1

03/09/2014

La caisse unique n’apporte rien, vraiment rien!

Le système de santé suisse se classe régulièrement parmi les meilleurs au monde. Que l’on interroge la population ou que ce soient des experts qui l’évaluent, le haut niveau des prestations est régulièrement salué. La perfection n’est bien sûr pas de ce monde, et l’on peut toujours faire mieux, en particulier en matière de gestion des coûts. Tout chambouler avec une caisse unique serait pourtant une grave erreur.

La caisse étatique soumise à votation le 28 septembre veut instaurer des primes uniformes par canton. A priori sans distinctions entre enfants et adultes puisque le texte de l’initiative ne fait pas de distinction entre assurés... Si elle passait, tout serait géré de Berne, avec des administrations cantonales de l’assurance maladie qui n’auraient aucune marge de manœuvre. 

Qu’adviendrait-il des 61 caisses actuelles et de leurs 12'000 employés? Les initiants jurent que le personnel serait en large partie repris par la caisse unique. Paroles! Rappelez-vous des promesses lors de la campagne sur les résidences secondaires: «les propriétaires de résidences principales pourront les revendre sans restrictions comme résidences secondaires». Le discours changeait du tout au tout au lendemain de la votation: pas question de revendre son chalet si c’est pour un construire un autre!

Mais analysons le fond du problème, à savoir celui des coûts de la santé.  Peut-on attendre une solution avec la caisse unique? Là, tout le monde admet que ce n’est pas le cas. Aucune prime d’assurance-maladie ne baissera grâce à ce projet! 

La hausse constante des charges médicales est liée à l’allongement de l’espérance de vie de la population, à des médicaments et des soins toujours plus ciblés et efficaces, à des maladies de mieux en mieux contrôlées, soignées et guéries, sur de longues durées. De nouvelles manières de prendre en charge les patients expliquent également pourquoi la hausse des coûts à charge des assureurs évolue plus rapidement que les coûts de la santé en général. Le conseiller fédéral Alain Berset l’expliquait lundi à la radio, les prestations ambulatoires sont remboursées à 100% par les caisses maladie alors que les séjours hospitaliers sont payés à 55% par les cantons. Mais toujours plus de soins sont dispensés de manière ambulatoire…

La caisse unique ne changerait rien à cela. La seule baisse éventuelle des charges est à chercher dans la très hypothétique diminution des charges administratives. Aujourd’hui, sur 100 francs de primes payées, 5 francs seulement sont consacrés à la gestion des caisses. Qui peut garantir qu’un mastodonte fédéral coûtera moins cher? L’assurance-chômage coûte proportionnellement près de deux fois plus…

Des réformes sont évidemment nécessaires dans l’assurance maladie. Dans la compensation des risques, au niveau de la transparence, dans la prise en charge des frais (ambulatoire/hospitalier). Des débats plus ambitieux s’imposeront sur d’éventuelles limites à placer dans le catalogue des soins remboursés. Mais nous n’avons pas besoin de la caisse unique pour cela. Au contraire, pourquoi devrions-nous nous aventurer à détruire un système qui fonctionne pour mettre en place un monstre fédéral? Pour la troisième fois en onze ans ( !), votons non à cette caisse unique aussi inutile que risquée.

Commentaires

Désolée Madame Amstein j'ai sous les yeux mon enveloppe de votes pour le 28 septembre et il n'y a aucune mention concernant la caisse unique
De toutes manières le peuple avait déjà voté non!

Écrit par : lovsmeralda | 03/09/2014

oups lapsus de ma part )rire
Comme j'ai déjà voté ce matin à force d'avoir le cerveau intoxiqué par les nombreux articles au sujet de cette caisse unique j'en perds mon latin.
Est-ce que ce vote pour ce sujet sera suivi d'un prochain ? le peuple commence vraiment d'en avoir rases mottes !

Écrit par : lovsmeralda | 03/09/2014

Une caisse unique ne règle certainement pas le problème du prix élevé des prestations dans le domaine de la santé.

Ce qu'elle règle en revanche, ce sont ces sources de gaspillage que sont le démarchage des "bons risques" et les réserves qui s'évaporent dans la nature, le vol de nos primes par les suisses-allemands et les incompréhensibles différences de primes entre assureurs pour des prestations qui sont strictement identiques.

Je ne suis pas un chaud partisan d'une caisse étatique, loin de là, mais un électrochoc est nécessaire pour enfin régler les profonds problèmes structurels qui existent et qui ne se régleront pas d'eux-mêmes car personne, hormis les assurés, n'a le moindre intérêt à les régler.

Écrit par : Gordan Vosicki | 04/09/2014

Trop longtemps que les caisses maladies se moquent du monde. Font du lobbying pour éviter la transparence. Du manière ou autre, ça leur rapporte de l'argent. Or pour une obligation, il n'est pas normal d'avoir des gains sur nos primes de façon directe ou indirecte.
Il faut en finir avec cette situation absurde. Ce qui est obligatoire ne doit pas/jamais être privé, éventuellement mandaté sous le contrôle total de l'Etat, qui peut retirer le mandat en tout temps en cas d'abus.

Écrit par : roket | 05/09/2014

le jour ou on lira dans les médias quelle chance a t'on de vivre en Suisse est aussi incertain que les bienfaits quasi nuls d'une caisse public
Changer pour changer,tout réformer même ce qui marche très bien depuis longtemps perte de temps et d'argent semblables aux critiques de gens mal lunés n'ayant jamais mis les pieds dans un hôpital psychiatrique et qui critiquent tout y compris les lobotomies
A fortiori à ces gens là on peut leur poser la question,que feriez vous si un patient peint tous les murs de votre salle de bain avec ses défécations ? et pour lequel tout traitement médicamenteux a échoué car critiquer sans bouger de chez soi c'est vraiment moche et détruit peu à peu le moral des isolés .Mais peut-être est-ce le seul et unique but arriver à le dégouter de tout même de la vie
Serait-ce une nouvelle forme de régulation del'humanité ?

Écrit par : lovsmeralda | 05/09/2014

oups erratum je voulais dire caisse unique!

Écrit par : lovsmeralda | 05/09/2014

Les commentaires sont fermés.