14/03/2018

Ne réveillons pas le démon du protectionnisme!

© tashatuvango.jpg

S'il semble emprunter la voie de l'apaisement avec la Corée du Nord, le président américain, Donald Trump, n'en apprécie pas moins les conflits. Dans le domaine commercial, en tout cas. Sa récente décision de surtaxer les importations d’acier (+25%) et d’aluminium (+10%) s'apparente bien à une déclaration de guerre. C'est la Chine qui se trouve dans son viseur. Les États-Unis accusent le gouvernement de ce pays de subventionner la production de ces deux métaux, ce qui a pour conséquence de causer une surproduction mondiale et, par là, du dumping.

Pour l'heure, il semble que seule la sidérurgie soit concernée. Mais tout peut changer très vite avec un dirigeant aussi imprévisible qui tient, avec cette décision, l'une des promesses électorales qu'il avait faites en 2016 à l'égard de l'électorat du Midwest. Cette région très industrialisée bordant les Grands Lacs l'avait massivement soutenu lors de la présidentielle de novembre 2016.

La surtaxe doit prendre effet le 23 mars prochain. Si le Canada et le Mexique y échapperont, le décret prévoit d'autres exceptions. L'Union européenne (UE), en particulier, a immédiatement demandé à bénéficier d'un tel statut spécial. Dans la foulée, le président américain a exigé de l'UE un abaissement des barrières douanières et réglementaires sur les produits américains, si cette dernière entendait être exemptée à son tour.

Le libre-échange, ADN de notre pays

Il faudra donc attendre un peu pour savoir si cette surtaxe touchera les exportations suisses d'acier et d'aluminium. L'an dernier, nos entreprises ont exporté plus de 18'000 tonnes de ces deux métaux à destination des États-Unis, ce qui correspond à 2,7% des exportations mondiales d’aluminium et d’acier de la Suisse. Même si quelques sociétés pourraient être touchées par cette décision, les répercussions directes sur l’ensemble de l’économie de notre pays resteraient relativement faibles, estime economiesuisse.

La décision de Donald Trump a tout d'un improbable auto-goal, car elle va également renchérir la production indigène, dont les consommateurs américains seront les victimes collatérales. L’industrie automobile du pays de l'Oncle Sam, dont les ventes s'essoufflent, figure en première ligne. Avec le renchérissement de l’acier et de l’aluminium, celle-ci ne pourrait que souffrir davantage de la conjoncture.

Vues d'un pays ouvert sur le monde comme le nôtre, de telles mesures douanières n'augurent rien de bon. L’expérience nous enseigne que celles-ci induisent des effets négatifs. Selon diverses études, les taxes à l’importation introduites en 2002 par le président George Bush ont conduit à la suppression de 200'000 emplois environ et à une baisse de la masse salariale de près de 4 milliards de dollars. Une escalade des sanctions commerciales pèserait lourdement sur la conjoncture mondiale et aurait des effets directs sur les affaires internationales. Les entreprises exportatrices suisses ne seraient pas épargnées.

À nos yeux, le libre-échange constitue l'ADN de notre pays. Le protectionnisme reste un vieux démon qu'il s'agit de ne pas réveiller.

Photo: Fotolia

Commentaires

Il y a un truc que les Etasuniens ont bien intégré : une bonne guerre, quand on ne risque rien, c'est une super-affaire, pour eux. Le protectionnisme, c'est accessoire. Ce qui compte, c'est que Tillerson, opposé à la guerre contre l'Iran, la Russie ou je ne sais trop quoi, s'est fait jeter comme un papier sale, pour être remplacé par une sorte de débile qui a justement compris que y a bon une bonne vieille guerre, c'est le business le plus profitable des USA...
On assiste à une sorte de feu d'artifice de pétards anti-Poutine, anti-Iran (Syrie) et cela m'étonnerait que ce soit un hasard. Constituez vos réserves de guerre, ça va chauffer...

Écrit par : Géo | 14/03/2018

Nous somme foutus ! Néanmoins, il est rassurant de constater que la situation est exactement celle que nous avions prévue : notre analyse était la meilleure.

Écrit par : rabbit | 14/03/2018

Pas besoin d'aller chercher très loin les délires bellicistes des Occidentaux...
@Liv Votre scénario de guerre contre la Russie est intéressant ... Mais il ne remet pas en cause...
Par Dany40 dans F-35 : trop cher et problèmes de...

Écrit par : Géo | 15/03/2018

Les commentaires sont fermés.